Enseignement

  • CO22 - Non à une réforme dangereuse et idéologique du Cycle d'orientation

    Le 11 novembre, le Grand Conseil se penchera sur le projet de réforme du Cycle d’Orientation présenté par le DIP : « CO22 ». Cette réforme idéologique et dangereuse se fera au détriment de toutes et de tous, et plus particulièrement des élèves les plus fragiles.

    Au nom de l’égalité, le DIP veut en effet éliminer les regroupements et propose des classes hétérogènes en 9ème et 10ème année. Voici pourquoi le parlement doit refuser la réforme CO22.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Enseignement, Genève 0 commentaire
  • Pour une langue vivante qui appartient à ceux qui la pratiquent !

    Le 9 juin 2021, la Conférence latine des directeurs de l’instruction publique de Suisse romande et du Tessin (CIIP) a décrété une « étape clef dans l’adaptation de l’orthographe à l’état actuel de la langue ».

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Enseignement 0 commentaire
  • L'accès au SSEJ est-il réservé à une élite?

    Le 19 mai 2018 est entrée en vigueur la loi sur l’enfance et la jeunesse (LEJ ; J 6 01). Malheureusement, quelques mois après son entrée en vigueur, la sonnette d’alarme est tirée par des institutions privées prenant en charge des enfants hors cadre, leur permettant de poursuivre une scolarité grâce à un accompagnement spécifique, souvent sur recommandation du DIP.

    Une des conséquences de cette loi est une perte d’accès au SSEJ pour ces institutions scolaires. Malheureusement, les compétences du SSEJ ne trouvent pas d’équivalent dans le privé et la loi n’atteint ainsi plus son objectif de promouvoir la santé pour tous les enfants du canton.

    Dans le passé, le SSEJ pouvait être sollicité pour une prise en charge ou un soutien. Actuellement, les écoles impactées doivent mandater des soignants privés pour la prise en charge et le suivi de ces cas. Elles n'ont plus accès aux ressources spécialisées de l'Etat. Selon les profils des écoles, les situations des enfants peuvent être relativement complexes et, malgré leur qualité, les médecins de ville ne sont pas en mesure de proposer la prise en charge nécessaire.

    Les élèves qui ne trouvent malheureusement pas leur place dans le système public sont également exclus des programmes de prévention. Ceci ne peut perdurer! 

    Lien permanent Catégories : Enseignement, Genève 1 commentaire